He’s Alive ! / Animation 05

Victor, un employé de bureau qui s’ennuie découvre accidentellement que sa photocopieuse est capable de tout cloner. Il entreprend alors de tester sa machine avec plusieurs objets, lui y compris…

Un film de Dylan Desban

Coordination projet : Jérôme Larnou

He’s Alive ! a pour but d’amuser non sans un certain cynisme à l’encontre du monde de l’entreprise.

L’essentiel de la direction artistique du court-métrage repose sur une rupture de ton entre l’image, les actions, et le son. Les personnages n’appartiennent pas au même univers graphique que l’arrière plan, l’ambiance chromatique et le décor sont oppressants tandis que la musique et les actions sont plus joyeuses et burlesques.

Personnages

He’s Alive ! met en scène 3 personnages : Victor, son clone, et son patron. Le mutisme de ces derniers implique que l’empathie ressentie à leur égard vienne de leur design et de leurs gestes. Ainsi, j’avais pour objectif de les rendre aussi expressifs et attachant que possible simplement par les formes.


Je voulais également mettre l’accent sur le contraste entre l’être humain, plein d’émotions, et la machine, symbolisée par le monde de l’entre-prise, froide et austère. Pour cela, les personnages ont un aspect esquissés, avec des contours, des ombres plus tranchées et des couleurs plus chaudes

Victor

Employé lambda d’une grosse entreprise dans le secteur de l’énergie. Il a une morphologie assez frêle, et la partie de son corps la plus développée est sans aucun doute sa tête. Ça tombe bien, c’est son outil le plus précieux, car Victor fait preuve de beaucoup de créativité. Celle-ci est alimentée par l’ennui que lui procure son emploi…

Le patron

Il est plus une silhouette qu’un véritable personnage. Archétype du dirigeant sans scrupule, il est là pour donner une raison de plus à Victor de s’échapper.
Sur son concept art, il était très musclé, pour accentuer son aspect menaçant. Mais lors de la modélisation, j’ai changé de direction et l’ai rendu gras…

Décors

À l’inverse des personnages, le décor est très réaliste. L’intention rétro est là pour amplifier la sensation d’étouffement : les machines sont énormes, le faible développement du numérique impose des montagnes de papiers, et l’espace n’est pas pensé pour le bien-être des employés.


On est enfermés avec Victor dans cet espace minuscule, peu praticable. Tout est terne et déprimant. Le cadrage est très statique pour amplifier cette sensation de prison.
Seule échappatoire de Victor, un prospectus de vacances trône sur le mur et occupe une place centrale dans l’image.

L’affiche

Le film !

2 réflexions au sujet de « He’s Alive ! / Animation 05 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.